Article dans DECIDEURS: CLAIRMONT AVOCATS vise le sommet

SMALL IS BEAUTIFUL Clairmont Avocats vise le sommet Avec sept années d’exercice, Clairmont Avocats s’impose aujourd’hui dans la cour des cabinets spécialisés en IP/IT dont la pratique est reconnue. La boutique mise sur un business model accompli et une équipe soudée pour poursuivre sa croissance.
 

cabinet3 

Les associés de Clairmont Avocats :Nicolas Godefroy, Sandra Cabanne-Desgranges et Laurent Barissat.
 
Clairmont Avocats peut pré­tendre à des perspectives d’avenir prometteuses. Fondé en 2006 par Laurent Barissat, le cabinet s’est pro­fondément renforœ avec l’arrivée d’une nouvelle équipe. La structure compte aujourd’hui trois associés, trois collabo­rateurs et un staff paralégal, tous dédiés à l’exerciœ de la propriété intellectuelle et industrielle. L’avocat, le CPI et l’entreprise La valeur ajoutée de Clairmont Avocats repose sur son business model qui intègre les principales fonctions des métiers IP ainsi que la promotion de ses avocats. Au départ, Laurent Barissat décide de structurer son cabinet en intégrant l’équipe IP de Sarrut Avocats, à l’époque à la recherche d’une structure plus spécialisée. Accompagnés de la gestionnaire de marques Veronika Costa, Sandra Cabanne-Desgranges et Nicolas Godefroy rejoignent le fondateur : la première comme collaboratrice senior manager qui gagnera rapidement ses galons d’associée, le second comme associé. L’équipe, déjà formée et opérationnelle, s’accorde très vite intellectuellement pour élaborer un cabinet de niche en propriété intellectuelle et industrielle qui s’inspire des modèles de l’avocat, du CPI et de l’entreprise. Leur angle d’attaque : offrir une expertise globale en conseil et en contentieux avec des tarifs très compétitifs. L’objectif est d’attirer une clientèle jusque-là partagée par ces différentes professions pour leur proposer une vision complète de leurs intérêts. « Nos clients viennent chercher une réponse claire à leurs enjeux et nous avons un devoir d’honnêteté envers eux, » explique Sandra Cabanne­Desgranges. Cette avocate pénaliste de formation apporte son expérience de cinq années à la direction juridique de la SNCF pour prendre en compte les particularités entrepreneuriales de sa clientèle sur leurs problématiques IP et IT. Côté expertise, si la boutique est active en matière de dessins et modèles, noms de domaine, droit d’auteur et brevets, elle a choisi un positionnement tourné à 70 % vers le droit des marques sur lequel elle décline une offre full service. Ambitieux et audacieux, le modèle fonctionne efficacement. Outre le développement exponentiel de sa propre clientèle, Clairmont Avocats est devenu le partenaire régulier des grands cabinets anglo-saxons. Le choix de la proximité, le goût de transmettre L’équipe dirigeante voit l’humain comme un facteur clé de la réussite. « Dès le début, nous avons instauré un fonctionnement démocratique et ouvert entre tous les membres du cabinet », pré­cise Laurent Barissat. Loin des écueils de l’impersonnalité des grands cabi­nets, Clairmont Avocats préfère une équipe réduite et soudée. Cette proxi­mité transparaît dans la relation avec les clients. Nicolas Godefroy précise : « Nous nous voulons attentifs et réactifs à leurs besoins les plus divers ». Au palma­rès du cabinet, de nombreuses agences de communication, publicité et design, mais aussi des compagnies agroalimen‑ taires comme Pomona, de transports avec la SNCF et les assurances Mala­koff Médéric ou Reunica. Autre pen­dant du succès : des collaborateurs que le cabinet veut sensibles à son esprit familial et animés d’une véritable envie d’apprendre. « Notre devoir est de former la jeune génération au métier », souligne Sandra Cabanne-Desgranges. Dans ce sens, les associés poussent les collaborateurs à développer leur propre clientèle. Cette volonté d’accompagner les jeunes avocats se retrouve aussi dans le BDO Startup, un programme d’ac­compagnement de jeunes entreprises auquel Clairmont Avocats participe. « Beaucoup d’entre elles ont d’importants enjeux IP mais pas de moyens », explique Nicolas Godefroy. « Nous leur donnons la possibilité de développer leurs projets grâce aux conférences et aux ateliers que nous animons bénévolement. » Prêts pour la croissance
Une équipe mobilisée et performante n’attire-t-elle pas l’intérêt de plus grosses structures? « L’avenir de Clair-mont Avocats n’est pas dans l’intégration du département IP d’un autre cabinet », déclare Laurent Barissat. La boutique, qui s’est construite sur sa volonté d’en­treprendre, veut grandir et ambitionne d’élargir ses champs d’action au luxe, à l’entertainment et aux industries. En attendant un quatrième associé pour développer ces secteurs, le cabinet agrandit prochainement son équipe avec l’arrivée de Constance Lalain comme troisième collaboratrice. Pro­chain chantier pour la structure : l’in­ternational, pour devenir un acteur de référenœ du marché IP en France. Une ambition qui se retrouve déjà dans le nom du cabinet aux consonances anglophones ainsi que l’existenœ d’un réseau informel de partenaires locaux indépendants à travers le monde. Une forme avancée de clairvoyanœ qui por­tera le cabinet au zénith. 14 PAROLES D’EXPERTS – OCTOBRE 2013